Etablissement pour personnes âgées public ou privé ?

Arrivées à un certain degré de dépendance, les personnes du troisième ont souvent recours aux divers centres spécialisés afin de réduire les risques liés à l’avancée en âge. Le choix d’un établissement pour personnes âgées repose avant tout sur les différents types de soins recherchés et la fréquence d’interventions souhaitées. Ce choix dépend également de la situation financière de la personne concernée. Les logements privatifs sont en effet beaucoup plus onéreux que les établissements du secteur public.

Les différences entre les statuts

Les EHPAD publics sont rattachés à un hôpital ou à un Centre Communale d’Action Sociale. Ils sont financés par les départements où ils sont plantés et permettent aux résidents au modeste revenu de bénéficier d’une aide sociale. Les EHPAD publics non habilités n’ouvrent pas droit à cette aide que sur précision relative au Règlement Départemental d’Aide Sociale. Les EHPAD privés, quant à eux, sont gérés par des associations, des fondations ou des propriétés d’un groupe privé spécialisé. L’ensemble des frais relatifs à l’admission est assuré par les résidents eux-mêmes.

Les EHPAD à caractère social

Pour les personnes âgées autonomes, plusieurs structures d’hébergement sont accessibles, à l’instar des Maisons d’Accueil Rurales pour Personnes Âgées et les Foyers Logements. Pour les seniors en situation de dépendance, les maisons d’accueil spécialisées et les foyers d’accueil médicalisés ont été conçus pour les accueillir. Il existe également des centres spécialisés dans l’accueil des personnes âgées handicapées comme les Etablissements et Services d’Aide par le Travail et les Centres de Rééducation Professionnelle ou d’Orientation Professionnelle. Généralement, la plupart des résidents bénéficient d’une aide en rapport à leur situation : allocation d’autonomie, allocation d’invalidité…

Les EHPAD privés

Les associations et fondations qui gèrent les établissements pour personnes âgées œuvrent souvent dans les résidences avec services et les villages seniors. En effet, ces établissements accueillent les seniors dans les meilleures des conditions : cadre de vie agréable, suppléments de services, aide à la personne… De plus, les centres d’accueil mettent en place des infrastructures aménagées ainsi que des services facultatifs comme la restauration, les tâches ménagères, les services paramédicaux, etc. De ce fait, les coûts de la prise en charge sont plus onéreux par rapport aux tarifs d’admission en établissements publics.

spacer

Laisser une réponse