Douleur

Les inconvénients des antidouleurs

Des médicaments connus comme étant des antidouleurs ont été passés à la loupe par des spécialistes. Ces substances étaient au nombre de trente environ. Elles sont également vendues librement. Or, elles auraient des effets nocifs sur la santé. Ainsi, leur utilisation devrait se faire modérément.

La réalité avec ces médicaments

Des médicaments usuels ont fait l’objet de ces études. Il s’agit notamment du paracétamol, de l’aspirine et de l’ibuprofène. Ces substances pharmaceutiques sont destinées à soulager les douleurs. Leur vente de manière libre se justifie par la fréquence des différents maux (migraine, douleurs dentaires en cas de fièvre, etc.). Par ailleurs, leur consommation doit se faire de manière moins usuelle. Aussi, la quantité maximale à ingérer au quotidien ne doit pas dépasser quelques grammes.

Les quantités normales

D’après les études effectuées, il faut privilégier le paracétamol. Ce médicament propose le meilleur rapport « bénéfice/risque ». Toutefois, cette substance curative devient mortelle à plus de 10 g par jour. La dose de 3 g chaque 24 heures est jugée raisonnable et est sans effet négatif. Par ailleurs, des chercheurs affirment qu’il vaut mieux prendre du Dafalgan ou du Doliprane 500 mg ou 1000 mg. Ceux-ci auraient de meilleurs effets.

Les autres alternatives

Concernant l’ibuprofène, ce serait une solution de second degré. Il provoque des troubles au niveau du tube digestif. Ses effets se concrétisent par l’inconfort, voire l’ulcère. Le foie peut être affecté, car cette substance lui serait toxique. Pourtant, il ne faut pas s’alarmer pour autant : la quantité tolérée est de 200 mg. Il est recommandé de ne pas consommer d’alcool lors de sa prise et de préférence durant le repas. D’autres marques comme Advil, Spedifen, Antarène ou Nurofen sont également des substituts de la même catégorie.

spacer

Laisser une réponse