Senior et endettement : des solutions pour votre sérénité

La dette senior : plus qu’anecdotique.

Quand on pense aux retraités, le cliché le plus courant est un couple grisonnant, dans son camping-car ou en croisière, profitant du bon temps et de leur riche retraite. Sauf que ce cliché est loin d’illustrer la réalité. De nombreux séniors sont loin de vivre dans le luxe et le faste. Certains sont mêmes en proie à de grosses difficultés, notamment dues aux multiples crédits souscrits durant leur vie active et dont les mensualités deviennent compliquées à honorer.
Aujourd’hui, on estime qu’environ 23% des foyers à la retraite sont victimes de surendettement. Un chiffre en hausse, puisqu’ils n’étaient que 13% au début des années 2000 !
Pour en savoir plus sur les nouveaux visages du surendettement, c’est par là.

Les raisons sont nombreuses : des avantages financiers de moins en moins présents, des compléments de retraite de plus en plus maigre, un changement des habitudes face au crédit, la prédominance de personne vivant seules suite à un décès du conjoint, mais aussi à un divorce ou tout simplement une séparation, qui sont aujourd’hui un des nouveaux modèles de la famille. On remarque également qu’avec la grise et l’augmentation de la population vieillissante (résultant du Baby Boom), les séniors sont de moins en moins propriétaires et continuent, après la retraite, à payer un loyer important. Toutefois, pour lutter contre le surendettement, il y a des solutions.

Comment faire face aux dettes ?

lg_monetys_laboLa première est d’avoir recours à un regroupement de crédits. Cette opération financière permet notamment de faciliter la gestion des mensualités et leur étalement en les regroupant en un seul crédit. Les entreprises proposant ce service, telles que http://www.monetys.fr/, vous accompagne également pour vous aider à optimiser votre budget et régler rapidement vos dettes.

Si la situation semble inextricable, il est aussi possible de déposer un dossier et de saisir la commission de surendettement. Cette solution permet de suspendre les remboursements durant une période, de mettre en place un plan de redressement, voire de bénéficier d’une remise gracieuse.

Enfin, même si cette troisième solution est souvent difficile à accepter, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide à vos enfants et petits-enfants, s’ils le peuvent. Car il ne sert à rien de les « préserver » : lorsque vous serez partis, votre dette senior sera votre seul héritage.

spacer

Laisser une réponse