L’addiction aux jeux d’argent : le jeu pathologique

L’addiction aux jeux est une addiction comportementale : dans ce cas, jouer aux jeux d’argent n’est plus un plaisir, cela devient une préoccupation pour le joueur.

L’addiction aux jeux peut être comparée à certaines dépendances, notamment la dépendance à l’alcool ou aux médicaments. A l’image de ces deux dernières addictions, il existe des solutions, des accompagnements pour que les personnes puissent guérir.

L’addiction aux jeux d’agent : une limite sensible

L’addiction aux jeux d’argent peut être rapide. Comme pour toutes dépendances, on observe une désocialisation, qui est très progressive. On observera également chez le joueur des angoisses, des troubles du sommeil et de la concentration. Ces symptômes, seuls, ne sont pas significatifs. Un simple joueur peut être sujet à ces symptômes. La situation devient plus sensible lorsque les limites ne sont plus établies. L’addiction commence là où le plaisir s’arrête : lorsqu’il est essentiel au joueur de miser de nouveau, lorsqu’il perd de l’argent. Un des symptômes consiste en l’incapacité d’arrêter de jouer.

L’addiction aux jeux d’argent : des solutions possibles

Il est parfois difficile d’accompagner et d’aider des personnes addictes aux jeux. Pourtant des associations, notamment SOS joueurs, savent comment soigner l’addiction aux jeux. Ces associations accompagnent au mieux les joueurs. Les prises en charge reposent sur des entretiens, le plus souvent individuels, pour accompagner la personne. La prise en charge est alors personnalisée et peut aller jusqu’à des programmes de réinsertions et des groupes de paroles, dans les cas les plus complexes. Une prise en charge médicamenteuse peut également être envisagée, notamment pour pallier les symptômes de l’addiction, comme le stress et la fatigue. Pour en savoir plus consultez le site https://sosjoueurs.org.

Un des points essentiels dans le processus de guérison reste la reconnaissance de son comportement face au jeu. Une fois cette prise de conscience réalisée, il sera plus simple de trouver des solutions, afin de soigner l’addiction.

spacer

Laisser une réponse