Alexa Amazon : déclenchement d’alarme en cas d’arrêt cardiaque

L’assistant vocal d’Amazon, Alexa, pourrait intervenir au cas où une personne souffrirait d’un problème cardiaque. C’est-à-dire qu’il serait en mesure d’alerter les services médicaux d’urgence lorsqu’une personne subit un arrêt cardiaque. Cet assistant numérique qui se soucie de la santé des gens pourrait donc sauver des vies selon les scientifiques.

Nouvel outil détectant la respiration

Selon les chercheurs, Alexa sera doté d’un dispositif audio qui pourra détecter la respiration irrégulière ou agonique d’un individu dont le cœur a cessé de battre. Puis il appelle automatiquement les services d’urgence. L’équipe qui se charge du développement de la technologie à l’Université de Washington a affirmé que ce prototype pourrait être intégré à des enceintes connectées comme Amazon Echo ou Google Home pour potentiellement sauver des vies.

Appel à une réanimation cardio-pulmonaire

Environ la moitié des personnes en arrêt cardiaque souffre d’un trouble respiratoire appelé « gasp ». C’est un symptôme qui indique une respiration agonique. Ce type de respiration se produit lorsqu’une personne manque d’oxygène. Le caractère unique du « gasp » en fait un bon signe audio à utiliser pour identifier si une personne subit un arrêt cardiaque.

Une réanimation cardio-pulmonaire immédiate est indispensable lui accordant une chance de survie. Ce nouveau matériel mis au point par les chercheurs permet de détecter une respiration agonique à une distance maximum de 6 mètres.

Système sans contact

Ce système sans contact fonctionne en surveillant de manière continue la chambre à coucher. En cas de respiration agonique, un signal est lancé à quiconque à proximité pour réaliser une réanimation cardio-pulmonaire. Et s’il n’y a pas de réponse, l’appareil peut appeler automatiquement le service d’urgence. Le système a été testé à différentes distances et à côté de bruits interférents tels que les animaux domestiques, la circulation et la climatisation pour simuler l’environnement domestique. On a aussi étudié les bruits typiques que les gens font dans leur sommeil, tels que le ronflement. Le système sera ainsi capable d’identifier un son de la respiration comme étant une respiration agonale.

  
https://www.lapresse.ca/affaires/techno/201907/09/01-5233217-alexa-et-google-pourraient-vous-sauver-la-vie.php

 
 
 

spacer

Laisser une réponse